Menu

Comment résilier un contrat d'assurance habitation après la vente d'un bien immobilier ?

Mis à jour le 26/06/2018

La vente d’un appartement ou d’une maison entraine au moment du changement de propriétaire le transfert du contrat d’assurance habitation. Le propriétaire vendeur peut toutefois procéder à la résiliation du contrat, et l’acquéreur n’a pas obligation de conserver l’assurance habitation de son prédécesseur. L’assureur lui-même peut dénoncer le contrat qui a été transféré, et procéder à sa résiliation.

la résiliation d'assurance habitation après la vente

1 - L’assurance habitation est transférée lors de la vente

L’article L121-10 du Code des assurances précise que « l'assurance continue de plein droit au profit de l'héritier ou de l'acquéreur, à charge par celui-ci d'exécuter toutes les obligations dont l'assuré était tenu vis-à-vis de l'assureur en vertu du contrat. » Donc le contrat ne sera pas interrompu par la signature de la vente et la remise des clés, sauf si le propriétaire l’a résilié à cette date. Rappelons qu’un propriétaire de bien immobilier n’a pas d’obligation d’assurance. Dans le cas d’une copropriété, seule la responsabilité civile est obligatoire.

Ce même article L121-10 détermine que l’assureur ou l’acquéreur peuvent décider de résilier l’assurance habitation. L’assureur dispose d’un délai de 3 mois, au-delà duquel il ne peut plus bénéficier de ce droit de résiliation. La décision de résiliation par l’assureur peut être liée à différentes raisons, notamment un tarif préférentiel qui était accordé au vendeur, en fonction du nombre de contrats d’assurance en portefeuille.

L’acquéreur du bien peut lui aussi résilier, même si le contrat de l'assurance habitation n’avait pas atteint la fin de la première année. Rappelons en effet que la loi Hamon permet de résilier librement une assurance habitation, mais avec une condition : le contrat doit avoir dépassé son 12e mois. La vente du bien est un motif légitime de résiliation sans pénaité ou frais.

2 - Faut-il résilier l’assurance habitation ?

Vous n’avez pas d’obligation de résilier le contrat d’assurance du bien immobilier que vous vendez, mais il est très important de prévenir l’assureur. Si vous ne le faites pas, vous courez le risque de devoir continuer à payer les primes d’assurance après la date de la vente.

Envoyez un courrier recommandé avec accusé de réception, qui mentionne la date estimée de signature de l’acte de vente.

Vous pouvez bien sûr demander la résiliation du contrat, notamment si l’acquéreur vous a fait part de sa décision de ne pas le garder. Notez que jusqu'à la signature de l'acte de vente devant le notaire, vous demeurez responsable du bien immobilier. La sagesse impose donc de demander la suspension de l'assurance habitation à la date de la vente, puis de résilier par lettre recommandée avec accusé de réception. Bien sûr, vous devez avertir l'acquéreur de votre décision afin qu'il prenne toute disposition.

Lorsque la résiliation est due à la vente du logement, et quelle que soit l’ancienneté du contrat, aucun frais ne peut être demandé, ni au vendeur, ni à l’acquéreur. De plus, la somme correspondant à la partie de prime d'assurance habitation déjà versée et non couverte est remboursée après la résiliation.

3 - Les modèles de lettres de résiliation

Comparez les déménageurs !

Notre partenaire Les Artisans Déménageurs vous permet de recevoir plusieurs devis d’entreprises de votre région, pour un déménagement de qualité au meilleur prix.