Menu

Les causes de résiliation d’assurances

Mis à jour le 22/06/2018

Un sondage réalisé pour le comparateur d’assurances Assurland au début de l’année 2018 s’est intéressé à la perception qu’ont les Français de la résiliation. Dès que l’on parle résiliation d’une assurance, notamment automobile, santé ou emprunteur, aussitôt sont évoquées les lois Chatel et Hamon, et depuis peu l’amendement Bourquin. Mais que savons-nous de plus que le simple nom de ces textes ?

L'étude Assurland sur la résiliation d'assurance

Connaissez-vous les lois concernant les assurances ?

Les Français et la résiliation d'assurance :
Texte de loi En ont entendu parler
Loi Chatel 67,22 % des Français
Loi Hamon 66,39 % des Français
Amendement Bourquin 8,71 % des Français


La faible connaissance de l’amendement Bourquin s’explique facilement. D’une part, c’est un texte récent, qui modifie profondément la résiliation d’une assurance emprunteur.

D’autre part, il n’intéresse pas tous les Français, qui ne sont pas tous emprunteurs et soumis à cette assurance.

Assurland estime que cette ignorance des textes est la cause d’un grand nombre de conservations de contrats, malgré des possibilités d’offres plus intéressantes facilement disponibles.

L’assurance auto, une part de mystère…

Quasiment un tiers des Français (31,99 %) pensent que la résiliation d’un contrat d’assurance auto est totalement libre, et plus d’un sur dix (11,27 %) n’en a aucune idée. L’étude laisse à penser que nombre des assurés ratent de bonnes occasions de résilier pour payer moins cher, tandis que d’autres s’exposent à de sérieuses déconvenues s’ils veulent changer de contrat auto avant le premier anniversaire.

L’assurance santé : un besoin d’information

46 % des Français, soit pratiquement la moitié, savent que la résiliation d’une complémentaire santé obéit aux règles classiques d’une reconduction annuelle. Mais l’étude d’Assurland démontre que quasiment un tiers (31,58 %) est persuadé qu’au bout de 12 mois on peut résilier librement une assurance santé. 18,23 % n’en savent rien…

L’assurance emprunteur, la petite dernière

L’actualité du début de 2018 a mis en lumière la possibilité de changer d’assurance emprunteur chaque année, et 42,28 % des Français le savent, bien qu’ils ne soient que 8,71 % à savoir quel texte le permet. Le fait que 38,21 % ne sachent pas comment et quand résilier l’assurance emprunteur peut s’expliquer par le fait qu’ils ne sont pas ou plus concernés par le sujet, soit qu’ils soient encore locataires, soit qu’ils aient fini de rembourser leur crédit.

Le chiffre étonnant vient des 23,58 % qui imaginent que l’on peut résilier une assurance de prêt dans les 48 heures suivant la signature du prêt. En effet, cette règle est totalement imaginaire et n’a jamais existé.

L’étude d’Assurland montre bien le besoin d’information sur la résiliation des assurances et la liberté de changer de compagnie.

Et vous, qu’auriez-vous répondu ?

Vous n’êtes pas certains de bien connaître les conditions qui permettent de changer d’assurance auto, santé ou emprunteur ?

Rafraichissez vos connaissances, ou découvrez les opportunités de changement et d’économies qui s’offrent à vous avec nos guides spéciaux de résiliation.

Notez l'article