L’observatoire des résiliations 2019 : Salles de sport

Mis à jour le 16/01/2020 - Par Gilles Garidel

Observatoire de la résiliation des salles de sport

Le monde des salles de sport subit un véritable dégraissage, et pas seulement au niveau du tour de taille des adhérents. Une concurrence féroce oppose les low cost, avec à leur tête Basic Fit, et les réseau premium ou les salles indépendantes. Cette concurrence se traduit par des offres commerciales toujours plus avantageuses pour le client. Les salles se multiplient, et l’offre est parfois largement supérieure à la demande, en dépit de l’amour des Français pour la salle de sport. Ils sont en effet plus de 5,7 millions à être inscrits dans une salle de sport. Mais être inscrit ne signifie pas toujours être actif…

Le meilleur client ? L’homme (ou la femme) invisible…

La proximité des vacances, le sentiment d’avoir « un peu exagéré », le maillot de bain qui risque de ne plus être assez accueillant ou la fameuse bonne résolution annuelle sont des cause s’inscription courantes. Il faut ajouter la bonne copine ou le pote qui vous aident à franchir la porte de la salle. A la sortie, le taux d’abandon est énorme. Ces abonnés qui ne viennent plus et continuent de payer sans résilier sont une bénédiction pour les salles de sport. Ils achètent sans consommer, et permettent de maintenir des tarifs bas pour les pratiquants réguliers.

La résiliation peut être un vrai sport !

Les problèmes de santé, la perte d’emploi, le déménagement et la simple envie de faire des économies sont les motifs les plus fréquents, juste après l’abandon de la pratique sportive en salle. Les abonnements sont souscrits au nom de la salle d’inscription, et c’est à elle qu’il faut demander la résiliation. La lettre recommandée est demandée dans la quasi-totalité des cas, avec parfois des comportements de gérants de salles qui font tout pour retarder, à défaut de pouvoir la refuser, la résiliation et la manne mensuelle.

Pourquoi souscrire un abonnement en salle de sport ?

Deux approches existent au moment de choisir une salle de sport. Certains cherchent le prix le plus bas, quitte à se passer des extras que l’on trouve classiquement dans les salles (douche, sauna, et même coachs en muscle et en os). L’émergence du low cost répond totalement à cette attente.

D’autres abonnés voient au contraire dans leur pratique sportive un moment qui dépasse le seul exercice physique. Ils sont demandeurs d’ambiance, de coachs disponibles avec des programmes personnalisés, de confort et de bien-être.

Cette page vous a-t-elle été utile ? 0 /5 (0 vote)